Articles > Les principes de comptabilité

Les principes de comptabilité

Afin d’atteindre son objectif de l’image fidèle la comptabilité doit respecter certains principes qui conditionnent cette discipline à savoir : le principe de prudence, le principe du coût historique, le principe de non compensation, le principe d’indépendance de l’exercice, le principe de continuité de l’exploitation.

Principe de prudence

Le meilleur exemple pour expliquer se principe est l’exemple des provisions ; pour être prudente l’entreprise doit tenir en compte les pertes probables et constituer donc des provisions.

Principe du coût historique

La comptabilité ne tien pas en compte l’inflation, l’unité monétaire garde toujours sa valeur attribuer au moment de l’enregistrement comptable de l’opération; c'est-à-dire que sa valeur ne change pas même s’elle se déprécie dans le temps d’où le nom du principe : Principe du coût historique.

Principe de non compensation

Il est interdit de compenser les moins-values par les plus-values; si par exemple une entreprise a réalisé une moins-value sur une action A et une plus-value sur une action B elle ne doit pas compenser la moins-value de A par la plus-value de B dans l’enregistrement comptable de l’opération.

Principe de l’indépendance de l’exercice

Un exercice comptable est de 12 mois (30 jours/mois, 360 jours) et ne correspond pas à l’année civile, il doit contenir l’ensemble des opérations créées au cours de cet exercice.

Principe de continuité de l’exploitation

En fin de l’exercice comptable les biens de l’entreprise doivent êtres évalués pour leurs valeurs d’utilité et non pour leurs valeurs d’acquisition.

Annonces Google


Lacompta.org vous remercie pour votre confiance et vous informe qu'en poursuivant votre navigation vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse d'audience et de publicité. En savoir plus |X|