Cours > Cours de comptabilité analytique > Seuil de rentabilité : calcul et définition

Seuil de rentabilité : calcul et définition

Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaire au delà du quel l’activité commence à être rentable pour l’entreprise, c'est-à-dire le niveau d’activité qui permet à l’entreprise de couvrir l’ensemble de ces charges.


Le seuil de rentabilité nous permet de répondre à plusieurs questions soulevées par une entreprise :

- Quel est le chiffre d’affaire nécessaire pour couvrir les charges de l’entreprise ?
- Combien faut-il vendre d’unité pour réaliser un bénéfice déterminé ?
- Quel serait l’effet de l’augmentation de la capacité de production sur le bénéfice ?

L’étude du seuil de rentabilité nous permettra de connaitre le chiffre d’affaire minimum pour qu’une activité soit rentable et commence à dégagée un bénéfice.

Donc le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaire pour lequel :

- Le résultat est nul, résultat = 0.
- La marge sur coûts variables est égale aux coûts fixes M/CV = CF.
- Est égale au charges fixes et coûts variables.

Le seuil de rentabilité est appelé aussi chiffre d’affaire critique, c'est-à-dire le chiffre d’affaire à réaliser par l’entreprise pour que le résultat soit positive.

Il faut faire une distinction entre le seuil de rentabilité qui est exprimé en chiffre d’affaire  et le point mort qui est exprimé en unité de temps.

Utilité et enjeux du seuil de rentabilité

Comme nous l’avons vu dans la définition, le seuil de rentabilité est un outil qui permet aux responsables de l’entreprise d’élaborer les stratégies futures et facilite la prise de décisions (calcul du chiffre d’affaire à réaliser, le seuil depuis lequel une activité devient rentable et couvre l’ensemble de ses charges…).

Le seuil de rentabilité est également utilisé par les banquiers, comme le BFR, c’est un indicateur indispensable dans certaines situations dans la mesure où il permet à la banque de connaitre la viabilité et la bonne santé d’un projet existant ou futur.

Le calcul du seuil de rentabilité permet par exemple à un commerçant de biens de connaître si le chiffre d’affaire qu’il réalise couvre ou non l’ensemble des frais et charges engagés, ce calcul lui permettra aussi de savoir si oui ou non sont activité est bénéficiaire ou déficitaire.

Le seuil de rentabilité permet à l’entreprise de connaitre :

- La marge de sécurité dont elle dispose en termes de quantité vendue.
- Le chiffre d’affaire pour maintenir ou atteindre un bénéfice souhaité.
- Le volume des ventes minimum pour qu’une activité soit rentable.

Notions de base de calcul du seuil de rentabilité

Pour le calcul du seuil de rentabilité, il faut définir et comprendre les notions suivantes :

- Charges variables (coûts variables) : elles varient avec les quantités produites et en fonction des ventes et de l’activité de l’entreprise (matières première, sous-traitance, marchandises…). Elles sont proportionnelles au niveau d’activité.

- Charges fixes (coûts fixes/charges de structure) : ce sont des charges qui ne changent pas avec le niveau d’activité de l’entreprise. Elles sont indépendantes des quantités produites et le chiffre d’affaire réalisé (loyer, salaires, amortissements, publicité, assurances…).

- Marge sur coûts variables : c’est la différence entre le chiffre d’affaire et les coûts variables, c’est un élément central pour le calcul du seuil de rentabilité :

CA – CV = M/CV

CA : chiffre d’affaire, CV : charges variables, M/CV : Marge sur coûts variables.

Calcul du seuil de rentabilité : Méthode arithmétique

Le seuil de rentabilité est égal aux coûts fixes divisés par le taux de Marge sur coûts variables.

Pour un chiffre d’affaire de 20000 et un montant de charges variables de 9000, le taux de marge sur coûts variables est égal à : ((20000 – 9000) / 20000) * 100 = 55%.

Donc le seuil de rentabilité serait, pour un montant de charges fixes égal à 2000 de : (2000/0.55) = 3636.37. Ce qui signifie que pour que l’entreprise couvre l’ensemble de ces charges, elle doit réalisée un chiffre d’affaire égal à 3636.37.

Pour réaliser des bénéfices l’entreprise doit dépasser ce seuil, c’est-à-dire elle doit faire un chiffre d’affaire supérieur à  3636.37 (exprimé en unité monétaire).
 

Chiffre d’affaire

20000

Coûts variables

- 9000

Marge sur coûts variables

= 11000

Coûts fixes

- 2000

Résultat

 = 9000

Seuil de rentabilité

((20000 – 9000) / 20000) * 100 = 55%.
Donc 2000/0.55

3636.37

 

 

Exemple simple du calcul du seuil de rentabilité avec d’autres méthodes

L’entreprise AFAX fabrique des pinces. Selon les données de fabrication et de ventes suivantes, calculez le SR (UM = unité monétaire) : 

- Prix de vente unitaire : 100 UM
- Charges variables par unité: 40 UM
- Frais fixes globaux : 3000 UM
- Totale des ventes : 500 articles.

Calcul du résultat :

seuil_de_rentabilité

Formule méthode 1 :

SR = (Chiffre d’affaire * Charges fixes) / Marge sur coûts variables

SR = (50000 * 3000) / 30000 = 5000 UM

Formule méthode 2 : 

SR = Charges fixes / (Marge sur coûts variables / Chiffre d’affaire)

SR = 3000 / (30000 / 50000) = 5000 UM

Calcul du seuil de rentabilité : Méthode graphique

Le calcul du seuil de rentabilité est possible avec une méthode graphique.

Nous allons utiliser les données du premier exemple : (CA = 20000, CV = 9000, CF = 2000).

Nous avons le taux de marge sur coûts variables qui est égal à 55% du chiffre d’affaire, et nous avons le montant des charges fixes qui est égal à 2000, et un chiffre d’affaire de 20000.

Donc nous aurons :
Y1 = (0,55 * 20000) soit (0,11000).
Y2 = 2000 soit (0,2000).
X = 20000.

A partir de ce graphique nous avons un seuil de rentabilité de 3636,37 UM, le même résultat que la méthode arithmétique.

Le seuil de rentabilité et le point mort

Le point mort est la date à laquelle le seuil de rentabilité est atteint, c’est à dire la date où l’entreprise arrive à réaliser un chiffre d’affaire qui couvre la totalité des charges.

La formule de calcul du point mort est la suivante :

Point mort = (SR * n)/CA

(n) est la période de l’étude, si les données sont annuelles (n) serait égale à 12, si les données sont semestrielles (n) serait égale à 6, et si ils sont trimestriel (n) serait égale à 3. Donc il faut adapter la formule selon le cas étudié.

Nous allons calculer le point mort avec les données annuelles suivant :
SR = 3636,37
CA = 20000
n =12

Donc le point mort est : (3636,37 * 12)/20000 = 2.18

Pour réaliser le chiffre d’affaire critique de 3636,37, l’entreprise aura besoin de 2 mois 5 jours et 10h.

Si l’activité débute au mois de février, l’entreprise réalisera le chiffre d’affaire critique de  3636,37 le 5 avril.

Limites du modèle du seuil de rentabilité

Le chiffre d’affaire que le modèle considère comme stable et représente le niveau de l’activité, peut varier dans la réalité ; dans la réalité l’entreprise peut fixer sont prix de vente et le faire varié selon plusieurs facteurs, chose qui va se répercuter sur le chiffre d’affaire et non sur le niveau d’activité réel.

Le seuil de rentabilité se base sur la distinction entre les charges fixe et les charges variables, alors que dans la réalité cette distinction n’est pas toujours claire et facile, et dans certain cas les charges fixes sont considérées comme variables et le contraire dans le cas des charges variables.

Cas pratique seuil de rentabilité

La société TERMAD fabrique 10000 unités d’un produit X vendu à 20UM l’unité durant le premier semestre de l’année N.

Les achats de matières premières du premier semestre est de 120000 UM.

Pour la fabrication des produits vendues dans cette période, l’entreprise à fait appel au service de sous-traitance. Le montant de sa facture est de 10000 UM.

L’amortissement des machines est de 3500. La variation des stocks en fin période est de        -1500 UM.

Travail à faire :

- Calculer le seuil de rentabilité pour le premier semestre de l’année N (méthode graphique et arithmétique).

- Calculer le point mort

Solution méthode arithmétique

120000

Achat de matières premières

-1500

Variation des stocks

= 118500

Consommation de matières premières

-10000

Frais de sous-traitance

108500

Total des charges variables

 

Tableau de résultat différentiel :

200000

Chiffre d’affaire (10000 * 20)

-108500

Charges variables (54,25%)

= 91500

Marge sur coûts variables (45,75%)

-3500

Charges fixes

88000

Résultat

Nous avons : Le montant des charges fixes égal à 3500 et le taux de marge sur coûts variables de 45,75% donc :

SR = (3500/0,4575) = 7650,27

Le seuil de rentabilité exprimé en quantité :

SR (quantité) = (7650,27/20) = 382 unité de bien X

Solution méthode graphique

Y1 (C) = 91500 (marge su coûts variables)

Y2 (B) = 3500 (charges fixes)

X (D)= 200000 (chiffre d’affaire)

(Graphique global sans ZOOM)

(Graphique avec zoom sur les interactions)

(Graphique avec zoom sur le seuil de rentabilité)

Calcul du point mort

Rappelons la formule de calcul du point mort : PM = (SR*n)/CA

Donc, dans notre cas le point mort est égal à : PM = (7650,27*6)/200000 = 0,22

Donc pour arriver à un seuil de rentabilité de 7650,27 il faut 0,22 * 6 mois = 1 mois et 9 jours.

Principes à retenir sur le modèle du seuil de rentabilité

- Le seuil de rentabilité est le niveau de l’activité qui permet à une entreprise de couvrir l’ensemble des charges (résultat = 0).

- Le seuil de rentabilité est différent du point mort, le premier est utilisé dans le calcul du second. Le point mort est exprimé en unité de temps et le seuil de rentabilité est exprimé en chiffre d’affaire ou en quantité de production.   

- Le modèle du seuil de rentabilité a des limites et il n’est pas un modèle parfait (le niveau d’activité varie selon la politique du prix, distinction entre les charges fixes et les charges variables…).

Guide web d'autoformation à la comptabilité générale sur internet Les meilleures pages web et ressources sur internet pour vous former gratuitement à la comptabilité générale dans un guide sous format PDF.

M'informer par email de la disponibilité du guide :
Annonces Google
eBook de comptabilité
Annonces Google
Plan comptable PDF et Excel
Forum de comptabilité
Discussions sur la comptabilité générale et comptabilité analytique, fiscalité des entreprises, contrôle de gestion... Forum de comptabilité
Publications Lacompta.org
Lacompta.org vous remercie pour votre confiance et vous informe qu'en poursuivant votre navigation vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse d'audience et de publicité. En savoir plus |X|